À Corps Perdu

8tracks.com/velveteenrabbit

Instagram: hophiasaid

À Corps Perdu
+
+
coesa:

Locals Only by Hugh Holland
coesa:

Locals Only by Hugh Holland
+
+
zonkout:

Alexander Gorlin, Stairway to Heaven, Seaside California, 1994.
+
islands-cities:

fancyadip:

 

Nikolai Tsiskaridze trained by Galina Ulanova


hOW
+
+
2000-lightyearsfromhome:

CAFE LE BIDULE, RUE DE LA HUCHETTE, 1957.
© Willy Ronis
+
+
alex-maclean:

Field Corners II, Snake River Valley, ID 2005
+
shizukaakari:

Air Doll (Hirokazu Koreeda, 2009)
+
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
mmepastel:

Comme un trait d’union entre Muji Lee et Lizzy Stewart, voici quelques exemples du travail de la japonaise Fumi Koike. Une prédilection pour les scènes d’intérieur cosy, mais une ouverture sur l’extérieur, particulièrement les balades en montagne sous un grand ciel froid, comme si la jeune artiste traçait sa cartographie intime de ses lieux heureux, entre la chambre à coucher et la voûte céleste. L’immense et le tout petit. Version alanguie, ensommeillée, avec tous ces chiens qui dorment paisiblement, tranquilles. Une véritable quiétude se dégage de ses dessins ou peintures.
http://fumikoike.blogspot.fr
+
lookingforbambi:

3.1 Phillip Lim
+
+
fohk:

The Supremes photographed for the front cover of their 1967 tour program (detail)
source
+
lucianasmith:

Untitled, 2014, oil pastel, acrylic, posca pen on paper and acetate, mounted in perspex